Tropisme Festival 2017 - TROKIDS - La programmation KIDS de TropismeTROKIDS

Du 25 février au 15 mars, le festival Tropisme transforme une partie de La Panacée en un vaste terrain de jeu pour les enfants ! Ici, pas de « on touche avec les yeux ». Au contraire, une vraie invitation à investir un espace entièrement consacré au jeune public. Mobiliser ses sens en écrasant ses pieds sur une carte géante, en tapant le rythme dans ses mains sur la piste de danse, en agitant ses papilles à travers des expériences culinaires. Stimuler ses neurones en jouant à l’architecte qui empile des cartons pour créer sa ville imaginaire. Provoquer son imagination en fabriquant son masque de loup ou de princesse pour se préparer à aller danser. Voilà ce que propose, entre autres joyeux tintamarres, Trokids. Ici, pas de sacralisation. Comme une envie d’envoyer promener le principe qui veut qu’on s’ennuie au musée et qu’on laisse l’envie de s’amuser en prenant son billet d’entrée. Trokids est pensé pour tous les enfants. Et pour une fois, ce sont eux

qui vont y traîner leurs parents !

 

Musique

CLUB PATATE

Pendant Tropisme, les enfants ont droit à leur dance-floor ! 

+ d'infos

 

LES MINI BOUM MASQUÉES

Juste après avoir ingurgité un des succulents goûters de La Panacée, rien de tel qu’une bonne boum animée par DJ Patate pour digérer ! 

+ d'infos

 

Exposition
GIANT MAP

Cette œuvre interactive permet aux enfants de se mettre dans la peau de Godzilla et d’écrabouiller des immeubles, des pays et même des continents. 

+ d'infos

 

Ateliers

ARCHI BIDOUILLE

Archi Bidouille est un espace modulable à souhait qui permet aux enfants de réveiller le bâtisseur qui sommeille en eux. 

+ d'infos

 

KID CHEF

Si tu veux un goûter, fabrique-le toi-même ! Les enfants sont invités à une petite leçon de cuisine afin de concocter leur quatre heures. 

+ d'infos

 

1 GÂTEAU + 1 SIROP

Tous les jours, à l'heure du goûter, le Café de La Panacée propose une formule goûter à 3,50€ pour les petits ! Au menu : un gâteau + un sirop à l'eau.

 

Photo © Emmanuel Gabily