Illusion & macadam - Talents de réfugiés - Cuisiniers invités, performances, projections, photos, collecte et belles rencontresTalents de réfugiés

20 juin 2019 - 19h › 00h

Entrée libre

 

À l’occasion de la journée internationale des réfugiés, nous imaginons une grande soirée solidaire qui met à l’honneur les talents de plusieurs réfugiés basés à Montpellier. L’occasion également de présenter différentes associations militantes et de présenter les dispositifs de parrainages.

 

 

AU PROGRAMME

 
Amarkhel Faroq et Mohamed Soumah
2 chefs invités en cuisine pour gouter aux traditions afghanes et guinéennes

Lamine
Artiste et slameur pour une performance autour de l’exode

Ibrahima Sylla et Condé
Danse hip hop made in Guinée

Projection
Reportage photographique de Laurent Vilarem sur les migrants de Montpellier

Aboubkary
et ses créations de vêtements et de sac, avec couture en live
 
Well Rimo
et ses toiles, avec peinture en live

Projection de film
SEYDOUBA, témoignage d'un jeune migrant

Mini village associatif

Un point collecte sera organisé :
produits d’hygiène, vaisselles, récipients, habits, vélos… vous pouvez faire des heureux…
 

Focus sur l'exposition de Laurent Vilarem
 
« La photographie est un instant qui ne se réfléchit pas, suspendue à une fraction de seconde qui laisse à réfléchir. » R. Donnadieu
 
 
© Laurent Vilarem
 
L’oeil de Laurent observe et mémorise. L’oeil de Laurent capture, sans réfléchir, des instants qui laissent à réfléchir, des instants qui ne peuvent laisser indifférent celui qui les regarde. Il arrache quelques secondes au temps de migrants et de sans domicile fixe qui on trouvé refuge dans les squats de Montpellier - les squats « utopia », et le « court-circuit ». Il les photographie dans leur intimité, dans des espaces de transition, d’entre-deux. Ces portraits d’enfants, d’adultes, de personnes plus âgées, ont un point commun. Ils représentent une vie qui se reconstruit, qui se renouvelle, qui évolue. Ils transmettent une force particulière, un espoir.
 
© Laurent Vilarem 
 
Ces migrants, ces sans domicile fixe, sont immobiles dans des espaces mouvants. Ils incarnent le paradoxe de l’immobilité mouvante, d’une fixité encore instable et incertaine. Comme si la mobilité ,finalement, leur collait à la peau. Comme si la stabilité n’était qu’une utopie. C’est la transition, le changement, la transformation, qui se lisent dans ces regards figés. C’est la solitude dans un espace vide, les sourires d’enfants tristes, l’amour familial, et beaucoup de tendresse qui traversent ces photos. Elles nous permettent de nous arrêter un instant, d’apprendre et de s’interroger sur ces populations en situation de transit. Elles nous demandent d’inverser les rôles, et de tirer un enseignement de ces instants capturés. D’apprendre de ces individus qui n’ont de cesse de bouger, et qui pourtant, nous regardent si fixement.
 
 © Laurent Vilarem
 
Talents de réfugiés, un événement pensé par les associations « Avec Toits », la Cimade, Majie, RESF, Amnesty International, CCFD-Terre Solidaire et la Halle Tropisme.